Partenariat parents-école

Notre devoir est de conduire chaque enfant vers l’autonomie.  Mais cela ne signifie en rien l’abandonner à ses apprentissages sans s’y intéresser.  D’un point de vue affectif comme d’un point de vue scolaire chaque enfant a besoin d’être reconnu.  C’est pourquoi en collaboration avec les enseignants,  nous vous demandons aussi d’être présents pour encourager, féliciter ou remédier aux points faibles de votre enfant.

Il est donc indispensable que          

  • pour les petits nouveaux, l’apprentissage à la propreté soit d’abord vécu à la maison afin que les institutrices puissent poursuivre si nécessaire cette éducation au sein de la classe.  Il ne faut pas compter uniquement sur l’école pour conduire l’enfant à ne plus porter de langes…
  •  le journal de classe soit signé tous les jours.
  • les parents s’assurent de la bonne exécution des devoirs et des leçons même si l’enfant est resté à l’étude.
  • les parents lisent tous les courriers envoyés par l’école afin de pouvoir se tenir au courant des organisations particulières proposées, d’un rappel, d’une invitation…
  • les parents séparés se tiennent au courant mutuellement des informations scolaires concernant leur enfant et viennent ensemble lors des convocations ou remises de bulletins.
  • chaque contrôle soit corrigé par l’enfant puis signé par les parents.  Le bulletin ne devrait jamais être une surprise.
  • chaque problème soit signalé au plus vite de façon à ne pas laisser une situation s’envenimer. (Ecrire un mot dans le journal de classe ou demander une rencontre avec l’enseignant et si nécessaire après avec la direction)
  • si besoin est ou si le titulaire le conseille, les parents prennent sans attendre contact avec le spécialiste qui pourra donner un avis pertinent sur les difficultés de l’enfant : un médecin, un psychologue, un ophtalmologue, un occuliste…
  • les parents participent aux réunions importantes concernant l’enfant.  Ils assistent notamment aux réunions individuelles afin de rencontrer l’enseignant et faire le point autour du bulletin de l’enfant.
  • les parents préviennent au plus tôt quand ils ne peuvent être présents à un rendez-vous fixé.  Il en va du respect du temps de chacun.
  • les parents aident leur enfant à être en ordre en remplissant sans tarder les formulaires divers qui seront distribués et en effectuant les paiements dans les temps.
  • les parents veillent aux heures de sommeil de l’enfant pour qu’il puisse chaque jour être dans des conditions optimales d’apprentissage.
  • les parents veillent à ce que l’enfant soit présent à l’heure car commencer une journée en retard ne permet pas de bien se concentrer et ne fait pas partie des attitudes respectueuses que nous voulons développer à l’école.
  • les parents veillent à mettre l’enfant à l’école excepté en cas de maladie, de décès dans la famille ou de force majeure. Ils favorisent sa remise en ordre rapide afin qu’il puisse suivre à nouveau sans difficulté.

 

     Et pourquoi pas, participer aux diverses festivités proposées par l’école…

 

Si l’enfant réalise que ses parents comme ses instituteurs agissent ensemble pour son bien, il en sortira plus fort.  Il trouvera un équilibre qui lui permettra d’encore mieux vivre sa vie en classe et ses apprentissages.

Le bulletin est le compte-rendu du travail effectué par l’enfant pendant une période déterminée. Il ne devrait jamais surprendre.  Il est  juste là pour faire une mise au point et permettre les réajustements nécessaires.

Les bulletins de fin de cycle (2e, 4e et 6e) permettent le passage au cycle suivant.

Une évaluation externe de fin de cycle est organisée pour les 2è, 4è et les 6è.

 

Pour le passage, après délibération, la décision de conseil de cycle se base sur

 

  • les résultats de l’évaluation de fin de cycle  (les compétences minimales doivent être acquises et la moyenne arithmétique globale ne sera pas prise en compte
  • l’évolution du travail accompli au cours du cycle compte
  • l’attitude de l’enfant face au travail, son degré d’autonomie et sa maturité
  • les probabilités de réussite de l’enfant au cycle suivant

Les épreuves externes de 6è réussies donnent droit directement au CEB.

En cas d’échec, le passage ou non de l’élève sera décidé en délibération.